Il y a 6 ans…

Par défaut
Il y a 6 ans…

6 ans. Jour pour jour.

6 ans que mon corps a changé, que ma vie a changé.

C’était il y a 6 ans, et pourtant j’ai l’impression que c’était juste hier.

Avril 2012. J’ai 24 ans, cela fait quelques semaines que mon chéri et moi sommes ensemble, nous n’habitons pas ensemble. Deux jeunes amoureux tout-fous, une jolie histoire qui débute.

Sauf que depuis quelques jours, j’ai mal au ventre, je veux dire dans le bas ventre, le genre de douleurs que l’on ressent une fois par mois, en plus intense. Rien qui m’inquiète, j’ai justement mes règles à ce moment-là.

Après une longue journée de travail en gériatrie, je rentre chez moi, il est tard. Les douleurs s’intensifient, des vomissements apparaissent. Je me dis que ça va passer, et je passe la nuit comme je peux.

Le lendemain, les douleurs sont là, mais j’arrive à marcher, je me sens mieux que la veille. Sur les conseils de mes parents, je vais quand même consulter aux urgences, il s’agit peut-être de l’appendicite. Mon sac sous le bras, l’attente aux urgences commence.

Une heure, deux heures, trois heures… Quatre heures plus tard, je vois enfin un médecin. Auscultation presque insupportable, à croire que le fait d’être avec le médecin augmente les douleurs. « Oui là! À droite j’ai mal! Très mal! » « Et là? » « Là aussi, mais un peu moins. En fait j’ai mal dans tout le ventre, je n’en peux plus de souffrir… »

Il me fait un examen d’urines et une prise de sang.

Et puis le verdict tombe. Enceinte. (Moi qui croyais me faire opérer de l’appendicite!)

Enceinte??? Je ne pouvais pas être enceinte, nous ne pouvions pas être parents si tôt…

Sauf que juste après l’annonce de la grossesse, on m’explique que la grossesse n’ira pas plus loin, les douleurs, les saignements, ce n’était pas bon. Et là j’espère une fausse couche. Oui j’ai vraiment eu l’espoir. Nous ne pouvons pas garder cet enfant. Et même si l’épreuve est douloureuse, c’est la meilleure solution ce jour-là.

Malheureusement c’est plus compliqué qu’il n’y parait. La grossesse ne s’arrête pas « simplement », l’embryon s’est niché dans une trompe (Non je ne suis pas un éléphant^^), l’a bouchée, et provoque donc des saignements. GEU. Ces 3 lettres sont maintenant gravées en moi, font partie de mon histoire, de notre histoire. Grossesse extra-utérine, GEU. Voilà le mal dont je souffrais.

En moins d’une heure, j’apprends que je suis enceinte, on me fait une écho pour confirmer, on m’annonce qu’il faut opérer car je ne vais pas expulser naturellement, et surtout, qu’on va me retirer une trompe, car trop abîmée…

Tout s’enchaîne, tout va trop vite. À peine le temps de prévenir Papa Jay que me voilà au bloc.

13 Avril. La nuit. Je me réveille enfin. Je n’ai plus mal. Enfin soulagée. On me confirme que la trompe n’a pas pu être conservée et que j’avais presque un litre de sang dans le ventre, ce qui aurait pu être fatal à quelques heures près.

Les suites sont simples sur le plan médical.

C’est le mental qui n’a pas suivi.

Un vrai deuil. Après avoir été quelques temps dans le déni, j’ai pris conscience d’avoir évité le pire en me rendant cet après-midi là aux urgences. J’ai été en colère et j’ai fait une dépression. Sur le moment je ne m’en rendais pas réellement compte, ce qui est très étrange. Je me croyais forte, alors que j’avais besoin d’aide. J’étais vraiment mal.

Pas d’avoir perdu cet « enfant » mais de n’avoir plus qu’une trompe. Les questions ont été nombreuses.

Elles se sont envolées dès que Tchoupine s’est nichée au creux de moi. Une immense surprise, des doutes, mais finalement une super aventure!

Et maintenant son frère, qui a fini d’annihiler nos interrogations.

Merci la vie.

Les épreuves nous rendent plus forts, et incontestablement, celle-ci a été l’une des plus difficiles. Mais notre histoire se finit bien, et je souhaite la même chance que nous à tous ceux qui ont vécu la même chose, ainsi qu’à tous ceux qui essaient de fonder ou d’agrandir leur famille sans y parvenir.

giphy[1]

Des Bizouxxx.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s